La demarche Bioentreprisedurable®

BioentreprisedurableLa démarche Bioentreprisedurable® est une marque déposée par le Synabio (Syndicat National des transformateurs de produits naturels et de culture biologique). Elle a été mise en place pour aider les entreprises bio, à identifier les actions liées au développement durable. Il y a 3 grandes étapes dans la démarche Bioentreprisedurable® : La signature du code de bonnes pratiques puis un autodiagnostic qui de l'entreprise et enfin la mise en place d’un plan d’amélioration sur 3 ans pour l’entreprise sur le thème du développement durable.

Etape 1 : La signature du code de bonnes pratiques

Le code de bonne pratique a été créé pour le Synabio en 2008 et il a été dévoilé au public en 2009 à l’occasion du salon Biofach.

Ce code rassemble à la fois le monde agricole, les transformateurs, mais aussi les organismes certificateurs réunissant ainsi les valeurs communes aux entreprises bio.
Il repose sur 7 principes du code de bonnes pratiques « Organic Integrity » et 2 autres principes directement en rapport avec les grands principes de l’ISO 26 000 :- Responsabilité sociale- Engagement- Durabilité de la politique des prix et relations commerciales- Transparence- Communication ouverte- Harmonisation du système- Management de la qualité- Responsabilité environnementale- Attentes de la société civile et des consommateurs

Etape 2 : Autodiagnostic de l’entreprise

Si l’entreprise souhaite aller plus loin dans sa démarche de développement durable après la signature du code de bonnes pratiques, elle peut réaliser un autodiagnostic.

Le travail, réalisé en interne par un responsable de projet permettra de :
- faire un état des lieux sur les pratiques actuelles de l'entreprise en lien avec le développement durable. Il a pour but d'identifier les axes sur lesquels l'entreprise est déjà bien engagée et de communiquer sur ses actions en toute transparence.
- lister des actions d'amélioration sur les 3 années à venir, pour aider le dirigeant à orienter sa stratégie d'entreprise en accord avec les principes du développement durable.


L’autodiagnostic permet de :
- Mesurer le niveau de performance de l’entreprise dans le développement durable,
- Identifier les indicateurs de suivi,
- Ouvrir des voies de progrès par un plan d’action concret
- Collecter et valoriser les pratiques existantes des entreprises de la filière biologique via une communication collective Synabio et une communication entreprise.

Etape 3 : Mise en place d’un plan d’action (court, moyen et long terme

Les différents outils de la démarche Bioentreprisedurable® comprennent aussi un guide méthodologique. Ce guide doit aider les entreprises à mettre en place des actions d’amélioration.

Ces actions sont nécessaires pour pouvoir communiquer en externe sur la démarche Bioentreprisedurable® (informations à destination des consommateurs et partenaires) mais aussi utiliser la marque et le logo.

Les différentes actions peuvent porter sur de multiples points tels que l’économie d’énergie ou la diminution des consommations en eau.
Ces actions peuvent être une sensibilisation du personnel (ex : formation sur la réduction des consommations en eau) ou des achats de matériels (ex : ampoules basse consommation en remplacement des luminaires standards).

Un plan d'amélioration continue

Après avoir réalisé les différentes actions de son plan d'amélioration, l'entreprise réalise un nouvel autodiagnostic afin de mettre en avant les différents points sur lesquels elle peut encore progresser et ainsi de suite.

L'entreprise peut également, après un an d'adhésion au programme Bioentreprisedurable®, afficher le logo de la démarche sur ses différents produits afin de communiquer auprès des consommateurs et fournisseurs.

Ajouter une Recette